Maison passive

Performances accrues pour Ytong® de Xella

by - 8 février 2009 

YtongDepuis le 1er janvier 2009, le monomur Ytong® des usines françaises de Xella affiche une valeur de conductivité thermique lambda de 0,09 W/mK pour les blocs de 250 mm et plus.

Il en résulte, au plan de l’enveloppe thermique d’un bâtiment construit avec ce matériau des performances accrues.

Outre de bonne caractéristiques physiques, une excellente protection contre l’incendie, l’amélioration de la qualité thermique permet d’obtenir des valeurs U de mur augmentées (Uw=0,24 W/m²K pour des blocs de 365 mm, Uw=0,18 W/m²K pour ceux de 500 mm).

Surtout pour ce qui est de la construction passive, ces blocs s’allient parfaitement avec Xella Multipor® afin de constituer des enveloppes particulièrement bien isolées. Voyez cet article précédent où je détaillais l’intelligence du trio Ytong®/Hebel®/Multipor®.

Du reste, la solution retenue pour la maison passive de Nice reposera sur les produits de Xella pour l’élévation rez et rez+1 : blocs de 250 mm doublés de Multipor® 100 mm, soit un Uw de 0,198 W/m²K mur fini.

MultiporEnfin, la qualité écologique du béton cellulaire est au rendez-vous. Pour s’en convaincre, il faut d’une part, avoir à l’idée que nos amis allemands sont plutôt en avance dans ce domaine et, d’autre part, constater la certification très sérieuse d’Ytong® et, depuis le salon BAU 2009 à Munich, de Multipor®, par l’organisation environnementale natureplus, éminemment pointilleuse en la matière.

Pour en savoir plus :

logo XellaXella France
Le Pré Chatelain
Saint-Savin
F – 38307 Bourgoin-Jallieu Cedex
Tél. : +33 (0)4 74 28 90 15
Télécopie : +33 (0)4 74 28 90 33


Imprimer cet article Imprimer cet article  
Catégories : Béton cellulaire, Méthodes constructives | Commentaires fermés sur Performances accrues pour Ytong® de Xella

Bonne année 2009

by - 23 janvier 2009 

Avec quelque retard, je vous souhaite une très bonne année 2009, placée sous le signe de l’efficacité énergétique et des économies d’énergies.

Le Mont-Blanc

A vrai dire, il me semble que celle-ci a plutôt mal commencée, pêle-mêle : aggravation de la crise financière et économique, défaut de capacité de pointe du réseau EDF, lors de la période de grand froid, dû à l’abomination du chauffage électrique, tempête dévastatrice, sans parler du drame de la crise au Proche-Orient.

Heureusement, l’investiture du Président Obama laisse à penser que l’environnement devrait être une source de préoccupation importante qui, je l’espère, se traduira dans les faits à la fin de l’année, lors de la conférence de Copenhague.

originale forme de mobilité

En France cependant, la désignation d’un ministre pour le plan de relance, alors que l’on était en mesure de considérer que celui de l’environnement était à même de jouer ce rôle, le remplacement d’une secrétaire d’État (NKM) aux fortes compétences techniques, la promotion de l’automobile en décidant d’une prime à la casse, tout cela m’inquiète quelque peu sur la volonté des politiques de changer de paradigme sur le plan énergétique.

Pourtant, il faut bien composer avec un monde fini et des ressources limitées. On pourrait imaginer que nos responsables publics n’en ont que peu conscience et manquent parfois de bon sens, alors que le simple exploitant d’une carrière de pierres sait bien qu’un jour, celle-ci sera définitivement épuisée. Personnellement, je crains pour l’avenir une crise des secteurs automobile et aéronautique très grave.

Sur tous ces enjeux, je vous invite à considérer l’équation de Kaya dont vous trouverez une explication lumineuse sur le site de Jean-Marc Jancovici ici. Pour ceux qui ne connaîtraient pas cet auteur, je vous recommande aussi « Le plein s’il vous plaît ! », une lecture enrichissante, à la fois sérieuse et drôle, en format poche.

Velo taxi à assistance électrique

Quant à l’année 2008 écoulée, j’observe encore que la semaine de réduction des déchets, qui s’est tenue du 22 au 30 novembre 2008 n’a pas permis de remettre au goût du jour la consigne des emballages (bouteilles en verre et bouteilles en plastique) alors que, par exemple, l’ordre de grandeur du taux de recyclage du verre plafonne en France (60 %) en comparaison de ce qu’il atteint en Suisse (95 %), en Suède (94 %) ou en Allemagne (90 %).

Tomra T600La consigne telle qu’elle est pratiquée en Allemagne ou dans les pays nordiques, y compris pour les bouteilles en plastique, apporte pourtant une réelle motivation (8 ct€ la bouteille en verre 20 ct€ celle en plastique). De fait, si en quelque endroit, des bouteilles viennent à joncher le sol, quelqu’un les ramassera à coup sûr pour en obtenir la contrepartie. Et si la consigne paraît à première vue plus onéreuse pour les distributeurs qui doivent collecter, elle permet de mieux valoriser les matières recyclables. En définitive, elle coûte aussi sûrement moins chère à la collectivité toute entière en évitant les pollutions de toutes sortes (décharges sauvages, rejets d’incinération…) qui sont rarement prises en comptes dans le rapport coûts / bénéfices avancé par les décisionnaires. Enfin, elle incite les industriels à élaborer des technologies et des automates susceptibles d’être exportés qui, en France, font défaut. Voyez ci-contre un modèle T600 du norvégien Tomra très répandu chez nos voisins européens.

J’ai également été frappé par la lecture du rapport de Mycle Schneider « Le nucléaire en France : au-delà du mythe ». Même si certains pourraient ressentir quelque crainte, du fait que ce rapport a été commandité par le groupe des Verts/ALE au Parlement Européen, celui-ci m’est apparu particulièrement sincère sur le bilan de l’électricité nucléaire en France. De nombreuses idées reçues y sont décortiquées de manière convaincante. Les postures « pour » ou « contre » le nucléaire y sont bannies. Des données factuelles sont analysées et notamment la problématique du CO2 ou encore celle du coût sont abordées avec des arguments qui laissent songeur sur l’avenir ou le mérite de ce secteur industriel qui ne nous a en rien dégagé de la dépendance au pétrole. Je vous invite à le lire ainsi que, dans le même esprit, le cahier de Global Chance intitulé : Nucléaire, la grande désillusion.

Du côté des fabricants, quelques bonnes nouvelles : Xella propose son bloc thermopierre ou Ytong-Siporex avec désormais une valeur de conductivité thermique de 0,09 W/m.K ; des menuiseries industrielles, toujours plus nombreuses, proposent des fenêtres triple-vitrage pour maison passive. Elles ont compris que le recours au triple-vitrage n’est pas une mode mais une réelle nécessité dans l’habitat très basse consommation en dépit d’attitudes plus ou moins protectionnistes de certains prescripteurs qui freinent des quatre fers. J’y reviendrai mais vous pouvez déjà consulter le site de la menuiserie David ainsi que celui des menuiseries franc-comtoises.

ITE

balcons en rénovationEnfin, concernant l’immense chantier de rénovation énergétique des logements, il faudrait en finir le plut tôt possible, avec l’ineptie de l’isolation intérieure. Des solutions d’isolation thermique par l’extérieur existent et ce changement dans la manière d’isoler pourrait s’avérer profitable aussi pour les entreprise de type métallier, capables d’offrir des ouvrages métalliques pour le bâtiment. Ainsi par exemple, de larges balcons métalliques greffés sur les bâtiments rénovés par l’extérieur, améliorent le cadre de vie d’anciens habitats étriqués, tout en évitant les ponts thermiques.

Bref, des solutions existent. Reste à le faire savoir.

Références citées

[amtap book:isbn=2757803018]
Rapport « Le nucléaire en France : au-delà du mythe »
Cahier n° 25 de Global Chance

Croissance verte pour sortir du rouge ?

by - 29 novembre 2008 

Tel est l’intitulé du dossier de « Rue des Entrepreneurs » l’émission de France Inter du samedi 29 novembre 2008. Celle-ci évoque de manière sensée les maisons passives dans la première partie. Vous pourrez l’écouter à cette adresse.

Schéma d'une maison passive
Schéma très haute résolution librement reproductible sous licence CC 3.0 BY-SA

Au-delà, je constate après plus de deux ans de billets, dont certains quelque peu militants, que la diffusion de l’expression « maison passive » à l’échelle des grands médias est en marche. En 2006, Caroline Lehr et moi-même étions les seuls en France à parler d’habitat passif sur Internet, l’association La Maison passive France n’était pas fondée. Pas davantage, les autres associations professionnelles du bâtiment n’en parlaient. C’est donc avec satisfaction que je contemple l’évolution des mentalités chez les décideurs et professionnels.

De fait aujourd’hui, on évoque me semble-t-il, beaucoup plus la maison passive, certes parfois à tort et à travers, que le label franco-français Effinergie®. Dès lors, je ne regrette aucunement d’avoir écrit ce billet provocateur. Notre beau pays se réveillerait-il pour promouvoir l’écologie et plus largement l’effficacité énergétique à l’échelle industrielle ?

Si tel est le cas, c’est aussi grâce à vous qui avez consulté ce blog par centaines de milliers. N’hésitez pas à poursuivre cet effort, en diffusant auprès de vos amis, contacts, au maximum l’information sur l’habitat passif, afin que la pression médiatique puisse d’autant mieux s’effectuer et que nous tous, concitoyens, puissions être vigilants sur ce que le marché nous propose.

ZEDfactory, les pionniers de BedZED

by - 25 novembre 2008 

BedZED - tomchance

A la suite du reportage d’arte « Le futur à contre-courant », vous avez été quelques-uns à me demander où trouver les systèmes double-flux qui ornent les toîts des maisons passives de BedZED, cet éco-quartier exemplaire.

En effet, ces drôles de caissons double-flux, s’ils ne récupèrent que 70% de l’énergie de l’air vicié, fonctionnent néanmoins sans aucune consommation électrique. Ce n’est pas négligeable.

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez allez flâner sur le site ZEDfactory, une entreprise constituée autour de Bill Dunster, l’architecte à l’origine de BedZED. En ce qui concerne les originaux caissons double-flux, c’est sur cette page.

ZEDfactory
21 Sandmartin Way
Wallington
Surrey SM6 7DF

Tél : +44 (0)20 8404 1380
Télécopie : +44 (0)20 8404 2255
Courriel : info at zedfactory com


Imprimer cet article Imprimer cet article  
Catégories : Aération centralisée, Équipements | Commentaires fermés sur ZEDfactory, les pionniers de BedZED

Page 12 de 47« Début...111213...20...Fin »
© Une maison passive à Nice - Actualités maisons passives, projet de maison passive à Nice