Maison passive

JACKODUR® Atlas, le système d’isolation périphérique certifié de Jackon Insulation

by - 18 juin 2010 

Jackodur® Atlas

JACKODUR® Atlas est un système d’isolation périphérique certifié par le Passivhaus Institut destiné à faciliter la réalisation de coffrage de radier tout en assurant une isolation de premier plan.

Disponible en épaisseur de 200 à 300 mm par pas de 20 mm, les panneaux de polystyrène extrudé affichent une conductivité thermique de 0.036 W/mK et un résistance à la compression de 300 kPa.

La documentation commerciale qui met en avant à juste titre, le standard « maison passive », insiste sur la simplicité d’usage pour les professionnels qui pourront ainsi réaliser les deux opérations d’isolation et de coffrage en une seule fois, ce qui réduit les coût de main-d’oeuvre.

Jackodur Atlas

Elle indique également les phases de préparation et de mise en oeuvre ainsi que les différentes possibilités selon qu’il s’agit d’une construction en maçonnerie ou ossature-bois.

Pour en savoir plus :
Logo Jackon-Insulation
2 Rue Thomas Edison
F – 67450 MUNDOLSHEIM

Secteur Nord-Ouest : 06 88 98 30 08
Secteur Nord-Est : 06 81 59 69 61
Secteur Sud-Est : 06 78 73 09 18
Secteur Sud-Ouest : 06 30 34 15 67

Solar Decathlon Europe 2010, les équipes

by - 9 juin 2010 

Solar DecathlonLe Solar Decathlon Europe, premier du genre sur le vieux continent, se tiendra à Madrid du 18 au 27 juin 2010. Il s’agit de mettre en compétition tous les deux ans, les étudiants de diverses universités afin qu’ils conçoivent, construisent et exposent au public, une maison à énergie positive habitée en situation de fonctionnement réel. Un habitat à énergie positive n’est pas défini autrement que celui qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. Mais il faut bien considérer qu’il importe d’abord et avant tout de diminuer autant qu’il est possible la demande de chauffage et de rafraîchissement avant que de produire de l’énergie. La démarche première est donc celle de l’habitat passif.

Dix critères président à l’évaluation des futurs lauréats : architecture, ingénierie et construction, systèmes solaires, balance énergétique, confort de l’habitat, éclairage et électroménager, communication et diffusion du savoir, industrialisation et viabilité économique – dont, par rapport à l’édition américaine, deux nouveaux critères : innovations et développement durable.

Alors qu’en 2007, il ne m’avait pas été difficile de pressentir quelle serait l’équipe lauréate, celle de Darmstadt était alors la seule minimisant la demande d’énergie du bâtiment et reposant sur une enveloppe passive aboutie, les compétiteurs d’aujourd’hui, pour peu qu’on puisse avoir accès aux informations des projets, ont pour un certain nombre, intégré la technique, les recommandations et la philosophie de l’habitat passif en vue d’obtenir les résultats escomptés en terme de consommation d’énergie.

La compétition devrait être rude sous le soleil de Madrid où d’innombrables personnes visiteront ces projets, ce qui occasionnera de forts apports de chaleur des visiteurs, d’autant que les portes d’accès seront sans cesse ouvertes.

Dans ces conditions difficiles, les projets ont tout intérêt à présenter au jury des stratégies de rafraîchissements particulièrement optimisées. C’est un excellent enjeu qui pourra démontrer que la technique passive bien conçue permet aussi de lutter contre la chaleur et sa conséquence actuelle sous la forme d’abcès énergivores : les climatisations qui défigurent et fleurissent par centaines dans les arrières cours ou aux balcons des immeubles des régions méditerranéennes.

Cette année encore, les équipes allemandes, déjà victorieuses aux deux dernières éditions, me paraissent toutes présenter d’excellents projets, avec peut-être un petit avantage pour Berlin (Living Equia) et Rosenheim (Ikaros Bavaria). Mais les paris restent ouverts puisque les critères énergétiques ne déterminent pas exclusivement le futur lauréat.

Voici les équipes :

Allemagne

• Living Equia, conçu autour de la philosophie de l’habitat passif, le bâtiment utilise un système de refroidissement radiatif nocturne en combinaison avec des matériaux à changement de phase. La gestion de l’hygrométrie a fait l’objet de développements particuliers tout en minimisant les consommations d’énergie.

• IKAROS Bavaria, le projet partage avec celui de Berlin, le système de refroidissement radiatif de ZAE Bayern, la modularité du projet est convaincante – dossier de presse

• Home+, sur un volume parfaitement isolé, en partie avec des panneaux isolants sous vide (VIP), aux besoins d’énergie minimes, une tour centrale d’évaporation inspirée directement des anciennes tours de la péninsule arabique utilise le vent et l’évaporation pour obtenir un premier rafraîchissement. Les matériaux à changement de phase que comporte la maison, sont déchargés la nuit par un circuit d’eau froide. Le projet utilise les fenêtres Energate.

• Wuppertal, ce projet a la particularité d’utiliser des produits relativement standards comme les panneaux d’isolation sous vide (VIP), la tour thermique Vitotres 343, les magnifiques fenêtres Enersign – dossier de presse

Chine

Peu d’informations disponibles.

• Tongji House
• One Sun One Dream

Espagne

Belle créativité en matière d’architecture.

• FABLABHOUSE, une architecture audacieuse basée sur le concept de l’habitat passif et qui fait la part belle à la ventilation naturelle.
• SOLARKIT
• Urcomante House
• LOW3 – dossier de presse
• SMLHOUSE, basé sur une stratégie passive, le projet dispose d’un système solaire de rafraîchissement et d’un ensemble de panneaux solaires coulissants privilégiant selon les besoins, le solaire thermique ou photovoltaïque.

États-Unis

On souhaiterait pouvoir obtenir plus d’information.

• RE:FOCUS
• Lumenhaus. Design technique. Pour autant, recourir à deux (petites) pompes-à-chaleur semble, a priori, manquer d’intégration.

Finlande

LUUKKU House, le projet au design scandinave utilise massivement le bois, présente l’originalité d’être équipé d’un quadruple vitrage et s’affiche avec l’ambition d’une très faible empreinte carbone – dossier de presse

France

Les projets français mettent en avant l’éco-construction ou encore, le recours aux filières locales. Sera-ce suffisant ? Bonne chance.

• Napevomo. Le projet trouve son originalité dans un un concentrateur solaire à micro-cogénération permettant de produire totalement l’eau chaude et en partie l’électricité. La sobriété est l’un des objectifs principaux, la technique passive, retenue et appliquée. Des matériaux a changement de phase sont intégrés au plancher.
Je remercie l’équipe à qui j’ai écris en septembre 2009 et qui, après réflexion, a retenu ma suggestion en matière de vitrage.

• Armadillo Box. Un bouclier constitué de panneaux solaires photovoltaïques tient lieu d’espace ventilé afin de protéger la maison de la chaleur dégagée par les panneaux solaires exposés au soleil madrilène – dossier de presse.

Royaume-Uni

Un sponsor bien présent : Saint-Gobain. Mais des informations parcellaires.

• Nottingham House


Imprimer cet article Imprimer cet article  
Catégories : Billets | 2 Comments

Häussler Fenster cherche des partenaires en France pour sa gamme ENERGATE®

by - 8 juin 2010 

Le fabricant Häussler Fenster m’informe qu’il recherche des partenaires en France afin de commercialiser et poser les fenêtres certifiées de la gamme ENERGATE®.

Gamme de fenêtres ENERGATE®

Rappelons que cette entreprise a été récompensée par sa participation comme fournisseur de menuiseries des projets lauréats des deux dernières éditions du Solar Decathlon (Cf. édition 2007).

Alors que le prochain Decathlon Solaire se déroulera à Madrid du 18 au 27 juin 2010, Mathias Häussler de l’entreprise du même nom, se tient prêt à vous rencontrer en France, à l’occasion de son itinéraire pour Madrid, si cette offre de partenariat suscite votre intérêt. En effet, les fenêtres ENERGATE® sont utilisées pour le projet de l’Université en sciences appliquées de Stuttgart.

Présentation Conférences Internationales sur les maisons passives 2010

Du reste, Häussler Fenster, exposant aux dernières conférences internationales sur les maisons passives à Dresde, proposait une présentation sur ses derniers développements et un rapport d’étanchéité à l’air concernant la première crèche certifiée passive de Scandinavie ayant eu recours à ces menuiseries avec une valeur n50 de 0,13 ! Si cette valeur repose sur la compétence de toutes les entreprises participantes, il n’empêche qu’elle constitue un gage de qualité pour les fenêtres ENERGATE® s’agissant de l’étanchéité à l’air.

Bref, pour toute information, voyez :

Hauessler logo
Ludwig Häußler GmbH
Postfach 1408
D – 67346 SPIRE

Tél. : +49 (0) 6232 / 3144 – 0
Télécopie : +49 (0) 6232 / 3144 – 37
Courriel : info at haeussler-fenster de

L’Europe consacre l’habitat passif et l’impose aux États à compter de 2019

by - 20 mai 2010 

Mardi 18 mai 2010, le Parlement européen a, en deuxième lecture, définitivement approuvé le projet de directive remaniée sur la performance énergétique dans le bâtiment. En cela, il consacre implicitement l’habitat passif. Ce n’est qu’une confirmation du processus de réflexion engagé par la résolution du 31 janvier 2008 où le Parlement s’était déjà clairement prononcé. Mais tandis qu’une résolution n’a de valeur que déclarative, la directive en revanche, une fois transposée, aura valeur contraignante.

Si l’expression habitat passif ne figure pas en toutes lettres dans le texte final, ce sont deux notions qui, conjuguées nous guident immanquablement :

• un bâtiment dont la consommation d’énergie est quasi-nulle, aux performances énergétiques très élevées, Art. 2 & 9 
• une consommation d’énergie fixée à un niveau optimal en fonction des coûts, Art. 4, appréhendée désormais sur le cycle de vie du bâtiment.

Cela ne vous rappelle rien ? C’est ni plus ni moins, sous forme littérale, l’expression du graphique de l’institut de la maison passive (Passivhaus Institut) qui montre bien que la solution optimale se situe en termes de coûts à un besoin de chauffage de 10W/m² en puissance instantané ce qui correspond sur l’année aux fameux seuil de 15 kWh/m².an. Il faut savoir que le Comité social et économique européen avait clairement au cours de la procédure fait explicitement référence au standard « maison passive » (4.1.2).

Tableau des surcoûts cumulés

En d’autres termes, l’institution européenne démocratiquement élue, entérine ainsi le standard « maison passive » à l’échelle de l’Union. Il faut s’en féliciter car on se rend compte actuellement avec la crise de la zone euro, qu’en cas de difficulté, les états européens – et leurs dirigeants – ont quelque mal à adopter sans tergiversations des positions communes sauf lorsqu’ils sont finalement poussés dans leurs derniers retranchements. Or, il paraît préférable de prévoir plutôt que de remédier en catastrophe aux situations difficiles. On sait que l’avenir énergétique est pour le moins incertain puisque 80% de l’énergie que nous consommons est issue des énergies fossiles et que, vraisemblablement, la déplétion pétrolière est en cours ou à tout le moins s’avère très proche. Voyez cet article récent de The Guardian (en anglais) et la page nouvellement réalisée à votre attention.

La nouvelle directive s’appliquera de manière obligatoire pour tous les bâtiments neufs à compter du 31 décembre 2018, s’agissant des bâtiments publics et deux ans plus tard pour tous les autres.

Dornbirn FussenauSur l’immense chantier de rénovation des logements existants, elle prévoit également de bien meilleures exigences en terme de consommation d’énergie et ce, de manière contraignante.

Des pays, comme l’Autriche ou l’Allemagne sont déjà à l’oeuvre sur des chantiers de rénovation de parc de logements très importants dans le plus grand intérêts des locataires ou propriétaires. En recourant à des composants passifs, la consommation de tels bâtiments est réduite d’un facteur 10 ! Il n’y a aucune raison que les autres pays européens, dont la France, ne soient pas en mesure d’obtenir des résultats similaires.

Si vous voulez en savoir plus sur cette rénovation (photo avant rénovation) réalisée par le bailleur VOGEWOSI qui construit également presque la totalité de ses immeubles en passif, voyez les descriptions et notes de Günter Lang, Ing. dipl., directeur de l’IG Passivhaus Autriche.

Dornbirn Fussenau

Reste que dès 2015, les états de l’Union devront énoncer les moyens qu’ils comptent mettre en oeuvre pour y parvenir et proposer des mécanismes d’aides (taux d’intérêt bonifiés à l’image de ce que fait la banque publique allemande KfW Förderbank, mesures fiscales, subventions directes).

Une autre directive, voire un règlement européen d’application immédiate selon la bonne ou mauvaise volonté des états, verra le jour prochainement pour favoriser la libre circulation des matériaux de construction. Ce sera un pas très important afin de permettre au citoyen européen de bénéficier enfin des meilleurs matériaux de construction européens à prix compétitif sans que l’on puisse lui opposer l’absence de certification nationale. En effet, les labels et exigences de certificats français vis-à-vis des produits ou encore les avis de commission Titre V, paraissent constituer actuellement une entrave au libre accès du marché intérieur pour les entreprises européennes innovantes.

Merci à l’Europe qui se manifeste ainsi dans l’intérêt des européens alors que les gouvernements nationaux se focalisent trop souvent sur le très court terme, dictés par les rythmes électoraux.

Pour les curieux, tout le dossier de la procédure se trouve ici.


Page 3 de 47« Début...234...10...Fin »
© Une maison passive à Nice - Actualités maisons passives, projet de maison passive à Nice