Maison passive | La maison passive dans tous les esprits au salon maison et énergie 2008 à Berne

La maison passive dans tous les esprits au salon maison et énergie 2008 à Berne

par - 12 novembre 2008 

berne 2008
Lors du salon maison et énergie 2008 à Berne, le visiteur ne pouvait qu’être frappé du dynamisme des fournisseurs du marché helvète. En effet, en raison de l’augmentation des exigences de la réglementation dans la construction neuve et des réhabilitations d’envergure, tant en ce qui concerne les cantons (MoPec 2008) que l’État fédéral (SIA 380/1), la maison passive, sous ses déclinaisons locales Minergie® P et P-eco est présente dans tous les esprits des fabricants.

Il faut savoir qu’en Suisse, 50% de l’énergie consommée résulte du chauffage. Dès lors, augmenter significativement l’efficacité énergétique dans le bâtiment tant pour le neuf que l’ancien s’avère le moyen le plus intelligent pour diminuer la facture énergétique et les émissions de CO2. A l’évidence, la norme « maison passive » représente chez les professionnels suisses le standard à venir. On ne peut donc que se féliciter de cette orientation prise par nos voisins qui montrent ainsi, une fois de plus, l’exemple à suivre en matière d’efficacité énergétique dans le bâtiment.

Egokiefer XLS’agissant des exposants, une nouveauté était donnée à voir chez le premier menuisier industriel suisse Egokiefer.

En effet, celui-ci présentait sa magnifique fenêtre XL, au cadre de vantail quasi-invisible, avec un verre isolant dénommé EgoVerre®, possédant une valeur record Ug = 0,4 W/m²K. Diverses variantes coexistent au sein de la gamme dont une version bois/alu aussi esthétique que performante.

Ces nouveaux verres sont remplis au Xénon, plus efficace encore que le Krypton, lequel denier est devenu très onéreux sur le marché mondial. De tels vitrages devraient arriver plus largement sur le marché prochainement.

Wenger PolluxUne autre menuiserie industrielle leader sur le marché de la très basse énergie, Wenger Fenster, présentait notamment sa fenêtre Eiger Pollux Isolar, elle-aussi particulièrement réussie sur le plan esthétique. Le fabricant nous annonçait également des modèles en développement avec un verre de la dernière génération (Ug 0,4 W/m²K) nommé Climaplus One®.

Enfin, les panneaux isolants sous vide* Vacucomp® faisaient une apparition remarquée sur le stand de ZZWANCOR, une division de Wienerberger. L’accueil y fut très sympathique.

Ils fonctionnent selon le principe d’une diminution très importante de la convection en raison du vide d’air instauré dans le panneau.
Vacucomp®

Il faut bien admettre, qu’en dépit de leur coût plutôt élevé (environ 100 €/m² pour les dimensions standards), ces panneaux peuvent trouver, du fait de leur pouvoir isolant exceptionnel (λ de 0,008 W/mK avec prise en compte des pertes dues aux jonctions, 0,005 sinon pour les plaques seules) de diverses et multiples applications : isolation de sols en cas de rénovation où l’isolation de la dalle n’est pas autrement techniquement possible, isolation de toits inversés, de lucarnes préfabriquées, de terrasses fermées à l’occasion d’une rénovation, de caissons de volets roulants, de menuiseries telles que portes d’entrées, d’appuis de fenêtres…

De plus, des panneaux sur mesure peuvent être découpés pour garantir, une fois le calepinage optimisé avec les dimensions standards, une isolation rigoureuse de toute la surface à traiter. Voyez la page dédiée à ces produits sur le site du fabricant. Bref, une multitude de solutions là où l’épaisseur d’isolant pourrait être un frein, surtout en réhabilitation.

En définitive, un salon toujours aussi intéressant et parfaitement organisé.

*Les panneaux sous vide ou VIP pour Vacuum Isolation Panel n’ont strictement rien à voir avec les films isolants minces vendus en France, du reste, très décriés.

© Une maison passive à Nice - Actualités maisons passives, projet de maison passive à Nice