Maison passive

Ytong, Multipor, Hebel, le trio pour maison passive de Xella

by - 29 juillet 2008 

Procédé constructif Ytong SiporexJusqu’à présent, Xella France proposait ses blocs de béton cellulaire Ytong® ou Thermopierre largement usités en France dans des solutions monomur à isolation répartie et maçonnerie collée à joints minces avec un mortier adapté.

Ces derniers existent en plusieurs dimensions et offrent pour la dernière génération une très bonne valeur de conductivité thermique de 0,10 W/m.K pour les blocs d’épaisseur 25 cm et plus.

Bloc Ytong-SiporexSeuls, ces blocs, même en épaisseur 50 cm n’atteignent pas la valeur recommandée par le Passivhaus Institut, soit une valeur Uw inférieure à 0,15 W/m²K. Cependant, des valeurs plus faibles sont tout de même envisageables en climat chaud européen. Pour information, le bloc Thermopierre 50 cm est donné pour 0,197 W/m²K, ce qui est déjà fort appréciable.

Seulement, la technique du monomur, quel qu’il soit, trouve ses limites au niveau des chaînages, des caissons de volets roulants, et notamment des abouts de dalle, c’est-à-dire, à la jonction de la dalle horizontale et des murs porteurs.

Aussi, pour diminuer plus encore le pont thermique engendré par la dalle, Xella fournit une solution originale en panneaux horizontaux Hebel® capables de constituer une dalle en béton cellulaire armé et isolant plutôt qu’en simple béton armé standard. Le pont thermique s’en trouve diminué.

Toiture MultiporAutre avantage, ces mêmes panneaux Hebel® peuvent aussi faire office de toiture.

Si en principe, on prévoit de disposer à la périphérie de la dalle des planelles de rive isolantes, le pont thermique résiduel en résultant, s’avère toutefois encore quelque peu important pour une maison passive. Le même type de difficulté, à savoir un pont thermique encore conséquent, se retrouve au niveau des caissons de volets roulants qui, même constitués d’isolant, ne permettent pas une isolation suffisante dans le cas de maisons passives, sauf à faire appel aux caissons ROKA POR du spécialiste allemand Beck+Heun.

Pour évacuer les difficultés liées aux ponts thermiques, une élégante solution se manifeste.
Multipor

En effet, depuis peu, Xella France commercialise des panneaux isolants, en béton cellulaire très léger, dénommés Multipor®.

about de dalleCes derniers sont aptes à constituer un manteau isolant extérieur qui pourra recouvrir les caissons de volets roulants et les abouts de dalle et revêtir ainsi, non seulement l’ensemble des murs porteurs en Ytong® mais aussi toute une toiture en Hebel®, que ce soit une toiture traditionnelle inclinée ou un toit-plat (dans ce dernier cas, deux solutions d’étanchéité sont prévues).

De tels panneaux Multipor® semblent donc particulièrement intéressants pour s’affranchir des ponts thermiques. Ils possèdent une valeur lambda de 0,045 W/mK et se rencontrent en différentes épaisseurs de 80 à 200 mm.

Actuellement, la documentation générique en français des panneaux Multipor® est disponible sur le site suisse de Xella. Cependant, une multitude d’applications est également proposée, dans la langue de Goethe par le fabricant allemand (système ITE, isolation et étanchéité de toiture plate,
isolation en découpe inclinée de toitures de bâtiment non-résidentiels, etc).

De son côté, la filiale belge de Xella a compris tout l’intérêt qu’il y avait à recourir à ces produits et les met en valeur dans une élegante documentation disponible ici en ligne, intitulée « La maison passive pour vous et pour la terre » du reste fort bien réalisée.

Quant au matériau béton cellulaire, celui-ci présente, outre une facilité de mise en oeuvre due à sa légèreté, des caractéristiques physiques et environnementales tout à fait séduisantes qu’il s’agisse de sa stabilité, de son ouverture à la diffusion de la vapeur, de son caractère ininflammable tout en étant exempt de fibres.
Multipor

L’ensemble Ytong®, Multipor®, Hebel® constitue donc un trio parfaitement cohérent très recommandable pour maison passive.

Pour en savoir plus :

logo XellaXella France
Le Pré Chatelain
Saint-Savin
F – 38307 Bourgoin-Jallieu Cedex
Tél. : +33 (0)4 74 28 90 15
Télécopie : +33 (0)4 74 28 90 33

Xella BE nv/sa
Kruibeeksesteenweg 24
B – 2070 Burcht
Tél. : +32 (0)3 250 47 00
Télécopie : +32(0)3 250 47 06
Courriel : ytong-be at xella com

Xella Béton Cellulaire Suisse SA
Av. des Sports 18
CH – 1401 Yverdon-lès-Bains
Tél. : +41 (0)24 420 16 60
Télécopie : +41 (0)24 420 16 61
Courriel : info ch at xella com


Imprimer cet article Imprimer cet article  
Catégories : Béton cellulaire, Isolants, Méthodes constructives, Matériaux, Systèmes d’isolation thermique par l’extérieur | Commentaires fermés sur Ytong, Multipor, Hebel, le trio pour maison passive de Xella

Panorama des industriels du prémur isolé

by - 9 juillet 2008 

Outre l’entreprise Spurgin déjà évoquée, d’autres industriels du prémur isolé sont très actifs chez nos voisins européens.

Rappelons que les prémurs isolés sont assez largement usités chez les constructeurs européens afin de gagner en temps et en qualité lors de la construction de sous-sol isolés, notamment de maisons passives ou de tout autre besoin constructif.

sous-sol maison passive

Pour ceux que cela intéresse, voici rapidement leurs coordonnées :

GlatthaarSites en français :

glatthaar – fertigkeller gmbh
Im Moos 17
D – 78713 Waldmössingen
Téléphone : +49 74 02/92 94-0
Télécopie : +49 74 02/92 94-24
Courriel : info at glatthaar com

Egon Elsäßer
Bauindustrie KG
Am Schmidtengraben 1
D – 78187 Geisingen
Téléphone : +49 (0) 77 04 / 805-0
Télécopie : +49 (0) 77 04 / 805-81
Courriel : info at elsaesser-beton de

Egon Elsäßer
Bauindustrie KG
Duensstrasse 1
CH – 3186 Düdingen FR
Téléphone : +41 (0) 26 505 / 11 33
Télécopie : +41 (0) 26 505 / 11 34
Courriel : afasel at elsaesser-beton ch

JMT prémurs & préfabrications sàrl
Avenue des Sports 26
CH – 1400 Yverdon-les-Bains
Téléphone : +41 24 420 34 12
Téléphone : +41 24 420 34 13
Courriel : admin at jmt-premurs ch

Site en allemand / anglais mais l’entreprise est active en France :

OTTO KNECHT GmbH & Co. KG
Ziegeleistraße 10
D -72555 Metzingen
Téléphone : +49 (0)7123 / 944-0
Télécopie : +49 (0)7123 / 944-119
Courriel : info at knecht de

MB Keller und Massivbau Brück GmbH
Gregor-von-Brück-Ring 3
D-14822 Brück
Téléphone : +49(3 38 44) 57 0
Télécopie : +49(3 38 44) 57 17
Courriel : info at kellerundmassivbau de

Autres sites :

KRESS Fertigteilkeller GmbH
Grabenstr. 21
D – 71570 Oppenweiler
Téléphone : +49 71 91 – 33 34 – 0
Télécopie : +49 71 91 – 33 34 – 10
Courriel : info at kress-keller de

Josef Högerle GmbH & Co. KG
Königstraße 128
D – 89165 Dietenheim
Téléphone : +49 73 47 / 95 76 – 0
Téléphone : +49 73 47 / 95 76 – 31
Courriel : info at hoegerle-bau de

H.Katzenberger Beton- und Fertigteilwerke GmbH
Weinbergstraße 4
A – 2201 Gerasdorf bei Wien
Téléphone : +43 2246 / 2595 – 0
Télécopie : +43 2246 / 2595 – 334

Habitat passif, éco-construction et énergie positive

by - 8 juillet 2008 

façade maisonJe reçois beaucoup de courriels qui, je pense, méritent quelques précisions, notamment sur la sélection des matériaux. Il faut bien avoir à l’esprit que maison passive ne signifie pas nécessairement maison éco-construite ou construite avec des matériaux sains.

Pour autant, la maison passive est particulièrement écologique dans la mesure où elle se situe sur une perspective plus globale : l’énergie et le CO2.

Si l’éco-construction est louable, il s’avère qu’elle n’est pas suffisante sur le plan qui nous intéresse, à savoir : consommer le moins possible d’énergie, émettre le moins de CO2 à un coût acceptable. Le concept de maison passive ne doit pas être réservé aux seules personnes en mesure de recourir financièrement à des éco-matériaux. Il s’agit avant tout d’un concept majeur destiné à éviter à tous la catastrophe environnementale et climatique et qui, en dépit de son appellation « maison », s’applique tant aux bâtiments collectifs, qu’individuels ou tertiaires et devrait être, à mon sens, la norme pour l’habitat social.

éco-constructionAussi, dans un premier élan, l’habitat passif peut sembler moins séduisant que l’éco-construction pour les candidats bâtisseurs qui ont le soucis sincère d’un moindre impact sur l’environnement et souvent aussi, celui d’exclusivité ou de l’image qu’ils souhaitent renvoyer à leurs contemporains.

Mais je crois qu’après réflexion, dans un second mouvement, le concept de maison passive manifeste tout son intérêt. De fait, c’est l’efficacité énergétique qui est l’axe principal d’un bâtiment passif et qui maximise ainsi son (faible) impact environnemental. Le but poursuivi tend à éviter la surconsommation d’énergie fossile et électrique sur la durée de vie du bâtiment. Si dans le même temps, l’on fait appel à des éco-matériaux, c’est bien sûr préférable, voire idéal. Toutefois, cela ne constitue pas un critère de la maison passive car il ne s’agit pas du levier d’action le plus efficace au plan global.

En France, on s’est longtemps focalisé sur les matériaux écologiques et leurs énergies grises avant que d’appréhender la totalité des énergies nécessaires à un bâtiment au cours de son exploitation.

Or, dans tous les cas, la consommation d’énergie d’un bâtiment standard sur sa durée de vie dépasse toujours, et de très loin, l’énergie nécessaire à sa construction.

S’agissant d’une maison passive qui, par définition, consomme très peu, à supposer qu’elle soit bâtie avec des matériaux courants et quelque peu énergivores (béton, polystyrène), sa consommation sur une période de 80  ans reste encore plus importante que l’énergie nécessaire à sa construction (de l’ordre d’un facteur 3).

Alors que dire d’une maison, fût-elle éco-construite, à un standard autre que passif. Même si l’énergie grise des matériaux est amoindrie, la consommation d’énergie et donc sa production de CO2 sera très importante quand bien même on aura apporté le meilleur soin dans le choix des matériaux.

bilan

Dès lors le levier d’action le plus efficace sur l’environnement, c’est la diminution de la consommation d’énergie (chauffage /eau chaude /rafraîchissement). Aussi, en réduisant de manière drastique la consommation d’énergie, en rendant accessible financièrement la technologie le permettant, on peut imaginer pouvoir sortir de l’ornière du réchauffement climatique.

Mais il faut faire vite. Pour l’heure, seul le Vorarlberg en Autriche, a rendu obligatoire la construction de tous les bâtiments publics au standard habitat passif depuis les 1er janvier 2007. Et si plus de 5% des bâtiments privés neufs sont construits selon cette norme en Autriche aujourd’hui, la diffusion du concept libre et ouvert qu’est le standard maison passive n’avance pas aussi vite qu’espéré initialement, particulièrement en France où, plutôt que de suivre l’Europe et l’expérience acquise, on préfère réinventer la roue.

Vous avez donc chers lecteurs, la possibilité de le faire savoir en expliquant autour de vous que notre problème environnemental est aussi et surtout un phénomène occidental de surconsommation indécente d’énergie.

Enfin, j’ai constaté que beaucoup d’articles fleurissent sur le bâtiment à énergie positive. C’est souvent un leurre de croire qu’il s’agit de la bonne solution. Ainsi un hangar de supermarché peut-il être un bâtiment à énergie positive en produisant annuellement plus d’énergie qu’il n’en consomme. Mais rien n’impose que son efficacité énergétique soit bonne. Dans le même esprit, une maison a énergie positive pourrait être une passoire thermique couverte de capteurs. Ce serait un non-sens.
supermarché à énergie positive

Rappelons-nous que l’énergie la plus propre, la plus économique, la moins productrice de CO2 est celle que l’on ne consomme pas. C’est la raison pour laquelle, un bâtiment à énergie positive devrait être d’abord un bâtiment passif avant que l’on ne vienne greffer sur son toit des capteurs.

Le bon sens postule donc les priorités suivantes :

  1. le choix d’un habitat passif, collectif ou individuel ;
  2. à proximité de son lieu de travail, des transports publics, de pistes cyclables ;
  3. si envisageable financièrement, construit à l’aide de matériaux à faible énergie grise ;
  4. et in fine, doté de capteurs photovoltaïques.

Bonnes vacances.


Imprimer cet article Imprimer cet article  
Catégories : Billets | 10 Comments

ENERGATE® de Häussler, une gamme de fenêtres pour maison passive certifiée

by - 30 juin 2008 

Hauessler FensterEn Rhénanie-Palatinat, cette région allemande au carrefour de la Belgique, du Luxembourg et de la France, se trouve l’entreprise de menuiserie familiale Häussler Fenster qui fabrique portes et fenêtres depuis plusieurs générations.

Parmi ces menuiseries, ENERGATE® constitue une gamme de fenêtres pour maison passive, certifiée par le Passivhaus Institut.

De fait, il s’agit bien d’une gamme, appelée système ENERGATE®, car les fenêtres ENERGATE® existent en plusieurs types de matériaux : PVC, bois ou bois / alu et avec des variantes concernant les caractéristiques thermiques des verres. A noter, les bois utilisés sont certifiés FSC.

ENERGATELeurs dénominations respectives sont ENERGATE® 763/763+ (version PVC), ENERGATE®1042/1042+ (version bois) et ENERGATE®1202/1202+ (version bois / alu).

Vous le constaterez les valeur Uw de ces fenêtres sont vraiment excellentes. C’est ainsi que la version bois / alu 1202+ atteint la valeur Uw de 0,61 W/m²K (avec un verre Ug de 0,5 W/m²K de facteur solaire g = 51%). Impressionnant.

Cette entreprise de menuiserie avait usiné les fenêtres victorieuses du magnifique projet des étudiants de Darmstadt, lors du dernier Solar Decathlon.

Hauessler Fenster - Solar Decathlon

Enfin, le site Internet de la firme est multi-lingue et consultable notamment en français ou vous pourrez effectuer des demandes d’offre.

Hauessler logo
Ludwig Häußler GmbH
Postfach 1408
D – 67346 SPIRE

Tél. : +49 (0) 6232 / 3144 – 0
Télécopie : +49 (0) 6232 / 3144 – 37
Courriel : info at haeussler-fenster de


Imprimer cet article Imprimer cet article  
Catégories : Matériaux, Menuiseries | Commentaires fermés sur ENERGATE® de Häussler, une gamme de fenêtres pour maison passive certifiée

Page 16 de 47« Début...10...151617...20...Fin »
© Une maison passive à Nice - Actualités maisons passives, projet de maison passive à Nice